Le compagnon de route, Sarbacane

Découvrez notre coup de cœur d'octobre !

Résumé de l’éditeur :

En Russie, on dit depuis toujours, « Dieu est haut, le Tsar est loin » ; nos deux héros pourraient dire, « La Lune est haute, le rêve est loin ».

Scaphandres de 100 kg, passages dans une centrifugeuse, exercices en apesanteur… alors qu’il a passé les épreuves les plus éreintantes et qu’il s’entraîne sur un banal tapis roulant, Nils, jeune cosmonaute d’avenir, perd connaissance : crise cardiaque. C’est sans appel, Nils ne partira pas dans l’espace et ne sera jamais cosmonaute. Il ne lui reste plus que ses souvenirs, son rêve envolé d’espace et de gloire et… son blouson que son instructeur de la Cité des étoiles lui a laissé. Seul dans Moscou, désespéré, sans argent et sans ses papiers (qu’on lui a volés), il rencontre Olga, une sans-abri illuminée, passionnée de conquête spatiale. À la vue de son blouson, Olga est persuadée qu’il est Youri Gagarine. Nils ne la détrompe pas, car Olga possède une vieille Traban qui pourrait bien l’aider à assister au départ de « sa » fusée. Poursuivis par la police suite au meurtre accidentel d’une prostituée, Nils et Olga roulent à travers la Russie pour atteindre le cosmodrome. Y sont-ils à temps pour voir décoller la fusée de Nils ?


Ce qu’on en pense :

Ce sont les aventures de personnages un peu paumés au profil psychologique instable que nous propose Lucie Quéméner et Tristan Fillaire. "Compagnon de route" jouit d'un scénario on ne peut plus original puisqu'il détaille le road trip d'un cosmonaute, dont la carrière s'est arrêtée net à cause d'une crise cardiaque, d'une prostituée et d'une clocharde. Malgré leur instabilité, les personnages sont attachants et l'histoire est bien ficelée, le tout dynamisé par la mise en page et les dessins précis de Tristan Fillaire. Cet album est un gros volume, certes, mais qui se lit d'une traite !