L' OEIL DU CHASSEUR, Ansprach

Découvrez notre coup de cœur d'Avril !

Le résumé de l'éditeur :

Le prisonnier Climby arbore en permanence un sourire narquois qui a le don d’agacer le chef du pénitencier, le chef Hunter, cultivé et autoritaire. Ce dernier est bien décidé à « casser » cet ignare heureux de Climby, à force d’humiliations et de harcèlement. Mais un jour, Climby profite d’une sortie dans le cadre de travaux forcés et groupés, pour prendre la poudre d’escampette. Une seconde d’inattention de ses gardiens et il file à travers les fourrés, traverse une rivière à la nage et rejoint une petite route derrière une forêt. Hunter a beau lâcher ses chiens, ils le rattrapent trop tard : Climby est grimpé à bord du pick-up conduit par la belle Sally, qui lui avait donné rendez-vous à cet endroit précis. Ils mettent aussitôt le cap sur la Louisiane, car Climby entretient le doux rêve de construire une cabane sur un îlot du bayou, le « plus bel endroit du monde »… quand bien même ce havre de paix a pour voisin un énorme et vieil alligator prénommé « Coffin ». Or, tandis que Climby et Sally taillent la route, observés par deux étranges mormons, le chef Hunter dépose auprès de son directeur une semaine de congés. Il entend bien récupérer lui-même Climby, il en fait une question de principe. Hunter a décidé que la manipulation mentale de Climby serait son chef d’œuvre de modelage en psychologie humaine…

Ce qu'on en pense :

L'oeil du chasseur aux éditions Ansprach est une réédition d'une BD publiée chez Dupuis à la fin des années 80. Pour une BD publiée dans le journal de Spirou, elle se révèle particulièrement brutale et amorale. On préfère ne pas vous gâcher la fin mais accrochez vous bien à chaque case !

Au scénario un Philippe Foerster très en forme qui nous emmène dans les méandres tragiques du bayou américain. Ses personnages sont profonds et torturés, un boulot idéal pour servir le dessin d'un autre Philippe : Philippe Berthet ! Celui-ci sévit depuis la fin des années 70 chez Dupuis et Dargaud principalement pour notre plus grand plaisir. On le retrouve entre autres derrière le spin-off de Largo Winch publié cette année : La fortune des Winczlav. (avec Monsieur Van Hamme s'il vous plaît!)

Bref, une super BD dont on a également beaucoup apprécié le cahier final très complet et particulièrement intéressant.